Doris

présentation longue doris blPlusieurs dessins tirés du projet de bande dessinée Testa dura qui veut dire tête dure en italien, illustre le récit de Doris pour se présenter. Être différent, je connais, je suis malade depuis mon enfance. Je devrais d’ailleurs être mort depuis longtemps mais je m’accroche même si tout le monde ne sait pas faire la part des choses. Je fais attention à ma santé, notamment par l’alimentation mais on me réplique parfois, oui tu fais attention mais tu es malade quand même. Je préfère être malade qu’être mort, j’ai encore plein de choses à exprimer dans ma vie et mon métier de sculpteur. Différent de part mon caractère aussi. A l’école, je ne comprenais rien, mais à la vie oui ! Aventurier et artiste dans l’âme, j’ai beaucoup peint et dessiné dans ma jeunesse. Aujourd’hui, je laisse le crayon à Anne Sophie mais j’ai toujours mon mot à dire, ne croyez pas le contraire. Des aventures de toutes sortes, j’en ai connu pas mal, hippie à 15 ans, motard à 16, l’aventure parisienne à 18 et des raids en moto à 20 ans jusqu’au bout du moyen orient. A 30 ans, boum, je suis tombé aveugle, le noir et la canne blanche, c’est dur, sacrément dur. Heureusement, il y a eu la sculpture et j’ai redémarré une nouvelle vie à travers elle, même si mon entourage ne l’a pas toujours compris.
Publicités