Qui sommes-nous ?

Anne Sophie Servantie

J’écris, je peins et je dessine. Tous les projets anciens, en cours ou à venir, sont en lien sur ce blog. Pour la peinture, on clique ici servantie.fr   pour la bd, on clique là servantie.com.  Pour lire le roman écrit pour mon diplôme d’archi, c’est là « Jonas Klomp, extraits de carnet ». Pour le projet de récit de l’histoire de Doris en bd, vous pouvez feuilleter les premières planches et le scénario en cliquant là « Testa dura ». Amusez-vous bien !

envol

présent as censuré

Doris Valerio

Sur le site de Doris : dorissculpteur.fr vous trouverez une foule d’informations, articles, vidéos, reportages télé, photos, description de ses ateliers, un dossier de presse téléchargeable et un site en anglais. Pour toute question supplémentaire, envoyez un mail.

IMG_1059

 

présentation longue doris 2

Présentation dessinée d’Anne Sophie : je dessine et j’écris depuis mon enfance, tout au long de ma vie, j’ai appris plein de choses passionnantes et j’ai fait plein de boulots différents, architecte, peintre, prof de dessin, voyante, médium, magnétiseur et hypnothérapeute, j’ai même été vendeuse de perle, si si je te jure. Un jour un truc médical m’a empoisonné comme des milliers de femmes en France. Saloperie d’ESSURE et saloperie de laboratoire Bayer qui savaient ce qu’ils faisaient. Depuis quelques mois, je vais mieux et j’arrive à dessiner, à penser de façon plus cohérente mais pour la marche ce n’est pas encore vraiment ça. Mon ange 13 dit : ben alors, tu marches ou pas ? pour répondre je mets une case tirée de la bande dessinée « Peter Pan » dessinée par Loisel. Peter Pan dit : ben justement, des fois oui et des fois merde. Peter Pan était le héros de mon enfance et ma star de maintenant, c’est mon sculpteur préféré, Doris Valerio ! Et non, je n’ai pas cherché un aveugle pour pousser mon fauteuil roulant, on était amoureux avant que je sois empoisonnée. on nous a déjà posé la question. Un dessin me représente en train de chercher sur Meetic, un non-voyant pour se rejouer le remake d’un aveugle et d’un paralytique, beau gosse de préférence.
Plusieurs dessins tirés du projet de bande dessinée Testa dura qui veut dire tête dure en italien, illustre le récit de Doris pour se présenter. Être différent, je connais, je suis malade depuis mon enfance. Je devrais d’ailleurs être mort depuis longtemps mais je m’accroche même si tout le monde ne sait pas faire la part des choses. Je fais attention à ma santé, notamment par l’alimentation mais on me réplique parfois, oui tu fais attention mais tu es malade quand même. Je préfère être malade qu’être mort, j’ai encore plein de choses à exprimer dans ma vie et mon métier de sculpteur. Différent de part mon caractère aussi. A l’école, je ne comprenais rien, mais à la vie oui ! Aventurier et artiste dans l’âme, j’ai beaucoup peint et dessiné dans ma jeunesse. Aujourd’hui, je laisse le crayon à Anne Sophie mais j’ai toujours mon mot à dire, ne croyez pas le contraire. Des aventures de toutes sortes, j’en ai connu pas mal, hippie à 15 ans, motard à 16, l’aventure parisienne à 18 et des raids en moto à 20 ans jusqu’au bout du moyen orient. A 30 ans, boum, je suis tombé aveugle, le noir et la canne blanche, c’est dur, sacrément dur. Heureusement, il y a eu la sculpture et j’ai redémarré une nouvelle vie à travers elle, même si mon entourage ne l’a pas toujours compris.